Toutes les nouveautés en un clic

Synthèse des évolutions du modèle 2008

Que l’on se réfère à ses dimensions ultra-compactes ou à son incroyable facilité à répondre aux ordres de son pilote, tout ce qui touche à la nouvelle CBR1000RR Fireblade va irrémédiablement marquer l'histoire des supersportives de grosse cylindrée, comme l’a fait avant elle la révolutionnaire CBR900RR 16 ans plus tôt.

La maître-mot du développement des Fireblade a toujours été d’obtenir des performances élevées mais facilement exploitables, le tout associé à un poids le plus faible possible afin d’obtenir un contrôle optimal. Grâce à un équilibre subtil entre des technologies issues de la compétition et une facilité de pilotage qui inspire confiance sur piste comme sur route, chaque génération de CBR a clairement dominé sa catégorie.

Et avec des caractéristiques aussi pointues que le réservoir de carburant centralisé, la suspension arrière Unit Pro-Link, les étriers de frein avant à montage radial, le révolutionnaire système d’amortisseur de direction HESD emprunté à la RC211V de MotoGP ou encore un poids très faible, il n’est pas surprenant d’apprendre que la CBR1000RR Fireblade a toujours été aux avantpostes des compétitions Superbike mondiales et AMA depuis son apparition en 2004. Pour preuve, cette saison, la CBR1000RR de l’équipe HANNspree Ten Kate Honda a longtemps mené le championnat du Monde Superbike aux mains de James Toseland avec le titre clairement visible à l’horizon.

La saison de la CBR1000RR en Superbike 2007 toute en images

Issue de cette tradition prestigieuse, la nouvelle CBR1000RR Fireblade nous arrive avec des dimensions encore plus compactes, un cadre, un moteur et des composants d’une légèreté phénoménale mais aussi une liste impressionnante de technologies et d’équipements novateurs tels qu’un échappement bas ou encore un nouvel embrayage à glissement assisté pour un pilotage plus efficace que jamais sur tous les revêtements.

Historique Fireblade

1992 : l’apparition de la première génération de la CBR900RR Fireblade bouleverse fondamentalement les valeurs établies dans le domaine des machines à vocation sportive. Avec un gabarit remarquablement compact et un poids particulièrement faible, la CBR900RR est la première à souscrire au nouveau concept "less is more" et à offrir les performances d’une grosse cylindrée dans un châssis de 600 cm³. Forte de dimensions ultra-compactes, d’un comportement facile et efficace et d’un rapport poids/puissance jamais atteint jusque-là, la Fireblade va marquer l’histoire des Supersportives et initier le développement de la catégorie des sportives de grosse cylindrée.

Au fil des années, la Fireblade va profiter de toute une série d’évolutions qui seront tantôt radicales, tantôt plus subtiles mais toujours guidées par les deux fils conducteurs récurrents que sont le « Light Makes Right » et le « Total Control ». La cylindrée va également croître progressivement mais, dans le but de conserver un moteur aussi compact que possible, aucune priorité ne sera mise sur l’augmentation de la cylindrée et le passage dans la catégorie du "litre".

Dans le domaine de la compétition, les équipes privées ne vont pas tarder à prendre conscience du potentiel sportif de la Fireblade, remportant au fil du temps d’innombrables titres et distinctions dans des courses locales comme dans des événements aussi prestigieux que le TT de l’Île de Man, les 8 Heures de Suzuka ou encore les 24 Heures du Mans.

Les courses d'endurance (Bol d'Or, 8h Suzuka...) et la CBR1000RR en images

En 2004, les évolutions apportées au règlement Superbike vont inciter la Fireblade à développer encore son aptitude à la compétition avec, en ligne de mire, l’objectif de devenir une machine capable d’être engagée avec succès dans toutes les courses possibles, des compétitions locales au Mondial Superbike. La CBR1000RR Fireblade était née.

Au cours des 4 années qui vont suivre, la CBR1000RR Fireblade va se distinguer par le niveau de ses performances mais aussi et surtout par une facilité de pilotage idéale pour développer ses capacités et inspirer confiance. En parallèle, cette même machine ne va pas seulement s’illustrer en Mondial Superbike mais aussi démontrer son potentiel gagnant comme l’ont encore prouvé James Toseland et son équipe HANNspree Ten Kate Honda lors de la saison 2007.

Avec un niveau de performances plus élevé que jamais, la nouvelle génération de Fireblade arrive à point nommé pour exiger la place qui lui revient au sommet de la catégorie des supersportives.

Concept

Totalement en phase avec l’esprit Honda Racing, la CBR1000RR Fireblade 2008 se caractérise par une progression phénoménale de ses performances, résultat d’une concentration vers un but unique, celui du retour à l’essentiel : un poids limité au maximum, une efficacité optimale et des résistances minimisées partout où cela était possible.

Chacun des composants de la partie-cycle, du moteur ou du train roulant a été repensé, redessiné et recréé pour parvenir non seulement à abaisser le poids mais aussi à accroître sensiblement la rigidité structurelle et l’efficacité, tout cela au prix du développement de nouvelles techniques visant à rendre chaque pièce aussi efficace que possible.

Le développement de cette nouvelle génération de Fireblade n’a pas seulement été mené au Japon mais partout dans le monde, avec la mise en place d’une équipe internationale qui s’est attachée à alléger, simplifier et faire évoluer la base conçue par les ingénieurs de manière à en extraire l’essentiel, ce dont chaque pilote à besoin, qu’il recherche une machine capable de gagner sur circuit ou la sportive la plus rapide et la plus instinctive qu’il ne pourra jamais posséder sur la route.

Étonnamment, plutôt que commencer leur travail par ce qui aurait semblé le plus logique : louer la piste d’un circuit ou s’asseoir dans les bureaux d’un centre de R&D -, l’équipe en charge du développement a choisi de visiter Kyoto, l’ancienne capitale japonaise, afin de s’imprégner de la culture et des traditions qui constituent l’essence même du Japon et de ses artisans depuis des siècles.

Débutant par la visite des temples et des jardins, portant leur attention sur chaque objet traditionnel, qu’il s’agisse des courbes d’une coupe à thé ou du fil d’une lame soigneusement polie, les concepteurs ont progressivement acquis une meilleure appréciation du légendaire sens du détail japonais, de cette subtilité et de cet esprit caractéristique qui transparaît dans chaque objet réalisé à la main. La représentation la plus évidente de cet esprit est ainsi apparue lors de la découverte des épées Samurai, des lames d’une apparente simplicité, dépouillées de tout ornement inutile et tellement concentrées vers l’essentiel qu’elles constituent encore aujourd’hui une source d’inspiration unique.

L’esprit de simplicité et d’excellence est d’ailleurs indissociable de tous les arts japonais, notamment l’art martial que constitue le Kendo (« le chemin de la lame ») avec son univers si particulier fait de simplicité, de compacité et d’économie de mouvements. Fort de cette inspiration, les développeurs ont travaillé de façon à créer « une lame pour une autre sorte de guerrier moderne, qui tend à la même économie de mouvement et trouve la même inspiration face à un objet réalisé avec autant de soin ».

Le résultat de cette réflexion est apparu sous la forme d’un ensemble plus léger, plus compact et dont les masses sont plus efficacement concentrées. En d’autres termes sous la forme d’un nouveau cadre en aluminium coulé, d’une motorisation plus légère et plus vive à monter en régime et d’un comportement plus neutre, le tout ne manquant pas de se traduire par une efficacité immédiatement mesurable dans les enfilades de virages que les amateurs de sportives apprécient tant aussi bien que sur les feuilles de temps qui constituent la raison d’être des pilotes.

La longue liste des évolutions apportées à la nouvelle Fireblade comprend également un nouveau système d’échappement inférieur qui permet une meilleure centralisation des masses pour plus de vivacité et d’efficacité en virage ainsi qu’un embrayage de nouvelle génération « à glissement assisté » qui permet d’estomper les effets du frein moteur lors des rétrogradages et d’obtenir des réaccélérations plus efficaces sur route comme sur piste.

Comme toujours, la nouvelle CBR1000RR Fireblade profite des dernières innovations technologiques testées et développées dans les conditions extrêmes que constituent les championnats MotoGP et Superbike Mondial. Remarquablement compacte, sa forme concentre encore plus efficacement le poids et la masse au plus près du centre de gravité, déterminant un comportement d’une facilité et d’une neutralité que les amateurs de tous niveaux d’expérience peuvent ressentir et apprécier instantanément. Forte de références aussi prestigieuses que les premières Fireblade, les RC30 et autres machines qui ont marqué leur temps, la CBR1000RR Fireblade 2008 concentre le meilleur du Supersport et réaffirme sans ambiguïté son emprise sur la catégorie des supersportives de grosse cylindrée.

Vues de haut pour juger de la compacité de la CBR1000RR 2008 : 1 - 2

Caractéristiques principales
Évolutions stylistiquesÉvolutions dynamiques
Nouvel habillage plus léger et plus compact.Nouveau moteur plus léger et plus compact.
Nouveau dessin plus dynamique de la pointe avant et des optiques de phare.Nouveau bloc-cylindres indépendant avec cylindrées non chemisés.
Pointe avant plus courte et plus proche de la colonne de direction.Pistons forgés plus larges mais plus légers.
Selle et partie arrière plus légères et plus compactes.Nouvel embrayage anti-dribble à glissement assisté.
Nouveaux rétroviseurs avec clignotants intégrés.Nouvel échappement inférieur.
Nouveau cadre aluminium composé de 4 éléments issus de fonderie.
Nouveau bras oscillant aluminium hybride type « banane ».
Plus de couple sur toute la courbe du moteur, avec plus de puissance à hauts régimes
Nouveaux étriers de frein avant monobloc à montage radial et nouvelles pistes flottantes à 6 frettes.
Nouvel amortisseur de direction électronique HESD de seconde génération.
Nouvelle batterie 7Ah plus compacte et plus légère.
Style

Lorsqu’elle est apparue pour la première fois sur la scène mondiale en 2004, la CBR1000RR Fireblade revendiquait clairement de nombreuses similitudes stylistiques et technologiques avec la légendaire RC211V engagée avec le succès que l’on sait en MotoGP. Avec ses lignes acérées, sa forme compacte et son dessin dynamique, la Fireblade ne se contentait pas de ressembler à une championne d’exception, elle offrait également un mélange de performances et de facilité de pilotage qui a immédiatement séduit tous les amateurs, sur piste comme sur route.

Pour sa troisième génération, la CBR1000RR Fireblade 2008 franchit une étape supplémentaire en termes de style et de performances en affichant une nouvelle image qui tire sa force de l’accent clairement mis sur la fonction plutôt que sur la forme. Une élégance sousjacente, qui offre une nouvelle expression de la sensibilité japonaise traditionnellement tournée vers la simplicité, le soin apporté au détail et vers cet esprit quasi spirituel que l’on décèle dans chacun des accessoires utilisés dans la pratique des arts martiaux japonais.

Dès lors, quel symbole pouvait le mieux définir cette élégance et cette simplicité essentielle revendiquée par la nouvelle Fireblade ? La réponse est à trouver dans le dessin des nouveaux emblèmes « Honda Wing » qui ornent les flancs du réservoir. Plongeant leur inspiration dans les motifs traditionnels japonais tout en rendant un hommage aux racines historiques de la marque, ces nouveaux emblèmes expriment avec force toute la qualité et l’esprit qui ont présidé à la création et la réalisation de cette nouvelle CBR1000RR Fireblade.

Photo de l'emblème "Honda Wing"

Habillage plus léger et plus compact En plaçant les deux machines cote à cote, tout un chacun peut clairement constater que la nouvelle CBR1000RR est plus fine et plus compacte que le modèle précédent, voire même plus fine et plus compacte que tous les autres modèles concurrents. Privilégiant manifestement les performances aérodynamiques plus que le caractère visuel – et bien que sa forme constitue un caractère en soi-, l’habillage de la Fireblade 2008 présente un dessin sensiblement plus compact et plus recentré qui voit ses extrémités avant et arrière se raccourcir et s’alléger dans le but d’obtenir un comportement plus instinctif et plus vif que celui de n’importe quelle autre machine de cette catégorie.

Photos latérales du carénage : 1 - 2

Partie avant plus compacte

L’un des premiers changements que l’on peut observer sur la CBR1000RR Fireblade est la forme plus courte et plus compacte de son habillage, en particulier au niveau de la selle et de la tête de fourche. La pointe avant a ainsi été notablement réduite en taille et en profondeur, s’approchant désormais au plus près de la colonne de direction afin de minimiser l’inertie et la résistance aérodynamique lors des changements d'angle.

Compacité de la pointe du carénage avant

Caractéristique de la CBR, la paire d’optique de type « Line Beam » reste en place pour éclairer la voie mais toute la face avant adopte une expression nettement plus dynamique. La quête d’efficacité aérodynamique s’étend également aux nouvelles prises d’air du système d’admission aménagées dans la face avant. Surmontées par les optiques, ces deux entrées d’air remplacent la prise unique qui trouvait place entre la colonne de direction et le haut du radiateur sur la précédente version de la CBR.

Photos des optiques de phare / Entrées d'air vues de profil

Positionnées de manière à diriger un flux d’air frais et dense vers la boîte à air de grandes dimensions placée devant le réservoir de carburant des masses, ces prises d’air sont équipées de valves contrôlées par électronique qui jouent un rôle significatif dans les performances revendiquées par la Fireblade à bas et moyens régimes, mais aussi dans sa compatibilité environnementale. Autre contribution à la compacité du carénage et la réduction de son coefficient de traînée, la suppression des clignotants avant qui sont dorénavant intégrés aux rétroviseurs, offrant une image plus moderne tout en rajoutant à la visibilité.

Photos des clignotants

Selle et partie arrière plus compactes et plus légères

Affichant clairement leur ressemblance avec la RC212V engagée en MotoGP, la selle et la partie arrière de la nouvelle Fireblade ont été allégées et raccourcies de manière drastique, semblant presque flotter au-dessus du pneumatique arrière.

Photos de la partie arrière : 1 - 2

Cette réduction radicale des dimensions et la baisse de poids qui en résulte- a été rendue possible par la suppression et le remplacement du système d’échappement supérieur « Centre-Up » par un nouvel échappement placé directement sous le moteur pour une contribution significative à la nouvelle répartition des masses.

Photos de l'échappement : 1 - 2

Sous cette nouvelle pointe arrière fine et compacte, la Fireblade abrite un support de plaque d’immatriculation en résine qui intègre aussi les clignotants, accentuant encore l’impression de centralisation des masses projetée par la machine. Comme toujours, un petit compartiment de rangement a été aménagé sous la selle passager protégée par une serrure, offrant un espace suffisant pour loger les outils, les papiers de bord ainsi qu’un éventuel petit antivol en U.

Vue de profil du support de plaque - Compartiment de rangement

Contact webmaster

1776443 visiteurs recensés depuis mars 2000 dont 591 aujourd'hui, 4 connectés actuellement.

La reproduction partielle ou totale du contenu de ce site est interdite sans l'accord préalable du webmaster.
Les textes, schémas et photos contenus sur ce site sont donnés à titre purement indicatif et ne sauraient engager la responsabilité du webmaster.
Les marques, les noms et logos de sociétés, les noms et les images de produits mentionnés sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Fireblade Zone - 2000-17 - Site non officiel Honda CBR 900 / CBR 1000 RR

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !